reconqu^tes

RECONQUÊTES T.3: le sang des Scythes — François Miville-Deschênes et Sylvain Runberg 

 

reconquetes-tome-3-sang-scythesLe grand plaisir des lecteurs de BD c’est souvent de relire pour mieux profiter des illustrations, apprécier la finesse des détails, l’agencement des couleurs. Avec le Gaspésien François Miville-Deschênes aux crayons, on nage en pur bonheur graphique.

Reconquêtes est une série en 4 tomes, nous en sommes ici au troisième. Bien que fortement ancrée dans les repères historiques, il s’agit d’une série fantastique.  Sylvain Runberg, accompagné de son illustrateur, écrivent un scénario complexe qui nécessite une relecture des tomes précédents pour mieux suivre l’intrigue, l’onomastique oblige. Trois peuples se sont unis pour faire la guerre, mais dans ce troisième opus, l’ennemi est interne et la victoire sera davantage de demeurer ensembles que de vaincre l’adversaire. Tous les coups sont permis et les certitudes tombent. Encore une fois, on referme le livre avec une grande hâte de lire la suite, titillé par un dénouement final surprenant.

JPEG - 128.4 ko

Nul n’est prophète en son pays, François Miville-Deschênes est un dessinateur reconnu en Europe (coup de cœur à la FNAC, chaîne de librairie en France), traduit en plusieurs langues et qui gagne bien sa vie en tant qu’artiste en région. Au Québec, la bande dessinée ayant peine à gagner sa place, on connait moins François.  En Europe, on fait la file devant sa table de dédicace! Son talent mérite cette reconnaissance.

Il est assez rare en BD réaliste de pouvoir atteindre un tel niveau d’excellence. Aucune case ne comporte d’erreur. Il s’agit là d’un travail de perfection. Bon metteur en scène, la mise en page est d’ailleurs originale et dynamique. Les cases obliques ajoutent un effet de mouvement intéressant et les grandes cases ponctuent bien le rythme et mettent l’emphase sur les bons éléments. Le Gaspésien est aussi responsable de la couleur. Les effets de lumières sont sensationnels et vous trouverez au centre quelques pages sous la pluie qui coupent le souffle par leur beauté et leur exécution. Finalement, dans un tome où la suspicion est reine, les expressions faciales sont justes et renseignent bien le lecteur sur les enjeux présents. Les amateurs du genre seront ravis de constater que l’auteur prend toujours autant plaisir à dessiner la gente féminine peu vêtue, mais là aussi, il excelle…reconquêtes33

Le fait de recommander cette BD à un public adulte ne tient pas seulement à la nudité, mais aussi à la violence de l’époque. Ajoutons que le scénario demande des lecteurs de hauts niveaux afin de bien en apprécier les subtilités. Évidemment, il faut être amateur du genre.  Encore un bel exemple qui démontre que les ambassadeurs gaspésiens sont forts et que leur talent peut nous rendre fiers.

Dany Arsenault