Lili entre deux nids

Lili entre deux nids — Jonna Lund Sorensen [d’eux]

À surveiller en mars: le magnifique album jeunesse Lili entre deux nids mis en lumière et en couleurs par la talentueuse Jonna Lund Sorensen et traduit du Danois par Yves Nadon (pour notre plus grand bonheur!!!): co-fondateur (avec son épouse France Leduc) de la toute nouvelle et déjà très prometteuse maison d’édition D’EUX. En librairie le 16 mars 2016.

imageLili entre deux nids est un album touchant,  et plutôt marrant, bien rythmé et joliment illustré, sur la séparation et la capacité d’adaptation de nos petits moineaux.

L’auteure et illustratrice danoise y aborde avec justesse la confusion et le doute qui accompagnent les enfants lors de la séparation de leurs parents, sans oublier de souligner leur autonomie et leur impressionnante capacité d’adaptation.

À partir de 3 ans.

Les parents de Lili se sont encore disputés et ont décidé de vivre chacun de leur côté. Pauvre petite Lili, qui se balance entre deux nids. Confrontée à leur décision, elle doit s’adapter aux habitudes de chacun: des fruits et des noix chez l’un, des spaghettis-ketchup chez l’autre… Lire la suite

LesAmoureuxDuLivre

Les amoureux du livre — Frédéric Laurent

Les Amoureux Du LivreFrédéric Laurent nous présente le livre avec un petit côté délinquant et… ça met du piquant !

Une histoire d’amour qui n’est pas comme dans les livres !

C’est l’histoire de deux pronoms qui s’aiment de façon inconditionnelle. Lui est amoureux d’Elle. Cependant, vivre dans un livre rend la chose plutôt impersonnelle. À cause de cette fichue reliure, les amoureux sont condamnés à habiter chacun de leur côté.

Lui vit sur la page de gauche et Elle, sur celle de droite. Séparés, ils se contentent de s’aimer au singulier, rêvant quand même d’un futur où ils pourraient se rapprocher.

Pour qu’ils puissent se rencontrer, le lecteur doit participer… Au fond, tout dépend de vous pour que Lui et Elle puissent s’aimer au pluriel !

Un titre indicatif ?

En lisant le titre, j’avoue que je m’attendais à ce que le livre soit au centre de l’histoire, mais pas à ce qu’il soit l’objet de tant de désespoir. Je croyais même que le livre serait l’élément clé pour qu’Elle et Lui puissent s’enlacer. Est-ce mon amour des livres qui m’a aveuglée? Honnêtement, avec cette intention, je me suis retrouvée agréablement déroutée…

Dans ce récit, le livre est plutôt une source de dérangement. Un objet qui gêne l’expression des personnages et qui les tient en otage. On le voit très bien dans les double-pages. J’aime quand l’interprétation du lecteur se laisse avoir par l’auteur et son imagination… Cela nous amène dans un monde infini de prédictions.

LesAmoureuxDuLivre72_14

C’est sous un rythme lent qu’on nous partage les images et la description des personnages. Deux petites maisons derrières un fond blanc sont dessinées dans le coin des pages. Peu à peu, des éléments répétitifs s’ajoutent pour évoquer le temps qui passe. Le tout est bien disposé avec une belle simplicité.

Un album que l’on ouvre et que l’on ne se sent pas coupable de refermer car cela permet aux rêves de se réaliser…

Marilyn