FullSizeRender (10)

Nunavik — Michel Hellman | POW WOW

nunavik_couv2Nunavik est à mi chemin entre la BD documentaire et le récit de voyage autobiographique. Avec des dessins à la Lewis Trondheim et un style narratif à la Guy Delisle, on sait sur quel pied danser.

Michel Hellman devait terminer le tome 2 de Mile-End, mais il décide entre temps de quitter son quartier branché de Montréal pour se rendre dans le Grand Nord québécois. Voilà ce qu’il nous raconte dans Nunavik. Son ton n’est pas moralisateur, ni pédagogique, il ne prend pas en pitié les Inuits, pas plus qu’il ne les juge.  On n’y retrouve pas de voyeurisme ou de sensationnalisme. Cette position narrative offre un voyage plus franc et rend les anecdotes plus sympathiques et accessibles. On traverse donc le bouquin, qui offre d’ailleurs une belle facture,  comme on entreprend un voyage, avec curiosité, avec le désir de découvrir autre chose. Lire la suite