image

J’ai toujours ton cœur avec moi – Soffia Bjarnadottir [Zulma]

J’ai toujours ton cœur avec moi est un roman poétique et insolite sur la maternité, la transmission, la mort et la folie, livré d’un seul souffle par la voix de Soffia Bjarnadottir, une jeune auteure islandaise à découvrir! Vous verrez, sa plume parfois fantasque, mais qui sonne toujours très juste, saura vous charmer, j’en suis certaine. Et vous retrouverez avec plaisir le souffle rafraîchissant de la littérature scandinave.

Après de nombreuses mises en scènes grotesques, Siggy, la mère d’Hildur, est morte (pour vrai cette fois) et lui a légué une petite maison jaune sur l’île de Flatey… ça, et son mal étrange.

Quand je suis revenu de l’école, elle était allongée tout habillée dans la baignoire, une Winston light aux lèvres. Johnny Cash hoquetait sur la platine. Ce genre de comédie ne me perturbait pas. Au fil du temps les mises en scène théâtrales de ma mère avait fini par m’ôter toute réaction. J’avais appris depuis l’enfance à ne plus trop ressentir.

Siggy l’excentrique « avait perdu le nord » depuis un bon moment déjà et n’avait jamais vraiment assuré son rôle de mère.

Dans ce récit à la construction chaotique, nous accompagnons Hildur dans un voyage étrange sur une petite île perdue, au cœur de ses souvenirs mélancoliques, tentant de faire le deuil d’une mère qui n’en a jamais été vraiment une. Lire la suite

9781443147873

La mouche dans l’aspirateur – Mélanie Watt

La MOUCHE dans L’ASPIRATEUR

1742143-gf

Un nouvel album de Mélanie Watt ? Vendu ! Après Chester et Frisson l’écureuil, voici Une mouche dans l’aspirateur

mw_sos

Dans cet ouvrage, le thème du deuil est abordé de manière si attentionnelle que le lecteur comprend qu’à travers la perte, quelque chose est éternel…

Résumé du livre

Une mouche zigzague près du balcon où se trouve la niche de Napoléon. Lorsqu’elle décide d’entrer dans la maison, Napoléon la suit d’un air plutôt mignon.

Ensemble, ils font le tour de la maisonnée en contournant quelques objets familiers. Ils s’amusent autour des produits congelés et du détergeant à laver. Ils profitent de leur journée et surtout, de leur liberté…

Après la visite de la dernière pièce, la mouche se repose sur le globe terrestre. Napoléon aussi se prépare pour la sieste. Il est couché dans le salon, sa peluche préférée sous le menton.

9781443147873

Soudain, quelqu’un pèse sur le bouton de l’aspirateur et ce geste est plutôt dévastateur.

Le bout du l’appareil se dirige tellement rapidement vers la mouche que celle-ci n’a pas le temps comprendre de ce qu’il se passe. C’est l’impasse! Elle se retrouve au fond de l’appareil ménager et le petit toutou de Napoléon se fait également aspirer… En une seconde, la vie de chacun se met donc à basculer…

Chacun vit son deuil à sa façon. Sans dire un mot, parce qu’il n’y a souvent pas de mot pour ce genre de situation, Napoléon nous partage comme il peut ses émotions. La mouche, elle, continue de nous parler. Elle nous raconte comment c’est au fond de l’aspirateur avec cette grande noirceur.

Ça lui fait du bien de partager ce qu’elle vit. D’abord, elle passe par le déni, où elle imagine être à une fête anniversaire plutôt que dans un tas de poussière. Ensuite, il y a l’étape du marchandage, où elle propose d’éviter pour toujours les fenêtres et les cadrages pour ne plus être en otage. Elle vit aussi l’étape de la colère où elle met tout à l’envers.

Et vient la déception, alors elle la plonge dans une petite dépression…

Mais en laissant passer le temps, Napoléon et la mouche manifestent un discours d’acceptation. Ils découvrent même de belles passions et de nouvelles ASPIRATIONS…

Commentaires

Quel beau déclencheur pour une discussion éthique. L’album permet non seulement de mettre des mots sur les étapes du deuil mais offre aussi un visuel très original pour échanger sur les différentes émotions qui s’y rattachent.

Les idées sont songées, on observe des liens intelligents et les personnages sont très attachants. De plus, les illustrations sont d’un réalisme étonnant.

Une suggestion de lecture pour les enfants à partir de 7ans.

Marilyn

dare_to_be_different

La vie par 7 — Holly Goldberg Sloan

Vie par 7 (La) - Holly Goldberg SloanLa vie par 7 (ou comment apprendre à nager à contre-courant)

Il y a de ces histoires qui vous enveloppent, vous portent pendant un long moment, vous éclairent et vous fouettent tout à la fois. En voilà une belle, douce et tendre. Et même drôle parfois. Une histoire de courage, d’amitié et de résilience. Une histoire sur la différence qui rassemble.

Willow Chance a 12 ans, possède une intelligence bien au-delà de la moyenne, est fascinée par le chiffre 7 et se passionne pour la botanique.S’il n’est pas facile pour elle de trouver sa place en société, elle trouve tout l’amour dont elle a besoin à la maison et dans sons jardin.

Seulement, un grand malheur, un véritable cataclysme, viendra anéantir la jeune Willow. Dès lors, sa vie vole en éclats et elle devra tant bien que mal en recoller les miettes et réapprendre à vivre. Autrement.

Et sur sa route, elle croisera Dell, le psychoéducaeur mésadapté, ainsi que Mai et Quang-Ha, deux adolescents vietnamiens un peu en marge eux aussi. Des personnages riches de leurs différences, sans en être conscients, attachants pour les mêmes raisons et parce qu’ils doivent se battre plus fort que quiconque pour se sortir la tête de l’eau. Mais ensemble, ils apprendront à nager à contre-courant.

Un roman sur la solidarité, la différence, le deuil, le courage et la résilience. Une histoire touchante, un peu triste parfois, mais qui donne aussi lieu à de beaux fous rires. Des personnages grandioses dans leur fragilité. Bref, un véritable hymne à la vie.

J’ai refermé ce roman les yeux mouillés et le sourire aux lèvres.

Je m’apprête à faire ma rentrée dans un nouvel établissement.
Je suis fille unique.
J’ai été adoptée.
Et je suis différente. Bizarre, quoi.
Mais j’en suis consciente et cela rend les choses moins difficiles. Du moins, pour moi.
Est-ce possible d’être trop aimée?
Mes
Deux
Parents
M’A-I-M-E-N-T
Vraiment,
Réellement.
Je pense qu’une chose qu’on a attendue depuis très longtemps devient encore plus gratifiante.
La corrélation entre l’attente et la satisfaction d’un désir pourrait sans doute être quantifiée par une formule mathématique.
Mais je m’éloigne du sujet; c’est l’un de mes problèmes et c’est pour ça, que, même si je suis une intellectuelle, je ne suis jamais la chouchoute des profs.
Jamais.

Bonne lecture!

Mélanie