liberté

SIX DEGRÉS DE LIBERTÉ – Nicolas Dickner

« Six degrés de liberté », Nicolas Dickner, Alto, 2015

Une adolescente dont la fatalité se veut d’infinies rénovations, un ami agoraphobe qui a un penchant pour le punk industriel polonais underground, un Canon Powershot tout cabossé, une boîte de whippets récurrente, une employée de la GRC qui « triangule » en observant les irrégularités transactionnelles de cartes de crédit, un conteneur nommé Papa Zoulou… Mais surtout un conteneur nommé Papa Zoulou. Si vous pensez avoir affaire à n’importe quoi, détrompez-vous! Dickner signe un récit éclaté, marrant et intelligent tissé sur fond de nature humaine. Et bien sûr, il y a un mot ou deux sur le hacking…

François-Alexandre Bourbeau

je suis là

JE SUIS LÀ — Chrisitine Eddie

je suis làDans ce roman d’une grande sensibilité, à moitié vrai, à moitié inventé, Christine Eddie met sa plume douce et délicate au service de la mémoire en offrant une voix à Angèle qui en a été privée à la suite « d’un tir groupé d’infortunes ».  À force d’images évocatrices et d’indices livrés à la miette, l’auteur des CARNETS DE DOUGLAS et de PARAPLUIES nous révèle peu à peu le drame d’Angèle, une femme amoureuse, passionnée, drôle et émouvante qui, après avoir donné naissance à deux merveilleuses petites filles, a vu sa vie basculer sans jamais cesser de se battre. Jamais. Sa plus grande crainte? Que ses filles ne sachent pas à quel point elle les aime. Maintenant elles le savent.

La poésie de Christine Eddie agit une fois de plus comme un baume, car malgré la gravité du sujet, l’auteur a su parsemer son récit d’humour et de lumière, de couleur lavande et d’éclats de rire. De musique aussi, pour éviter de sombrer dans le chagrin. JE SUIS LÀ est une histoire de courage et de résilience qui nous réconcilie avec la vie.

C’est avec un sentiment de sérénité que j’ai refermé le livre, me laissant inonder par sa lumière.

Mélanie

CITATION

Dieu, hésitant, se tourne vers moi et me demande de trancher: Angèle, entre les livres et la musique, que dois-Je conserver?Je choisis les livres parce que sans lecture il n’y a plus de mémoire, plus d’accès à la connaissance, plus de magie, plus de tremplin vers de nouvelles expériences, de nouvelles écritures, de nouvel héritage. pourtant, si la terre se dépossédait de la musique, je crois qu’elle s’effondrerait de chagrin.

JE SUIS LÀ est disponible sur le site

logo_leslibraires

cropped-ciel_21.jpg

Six degrés de liberté — Nicolas Dickner

LE livre de la semaine! Celui que nous attendions tous avec impatience (on attend ici les roullleeements de tambour): SIX DEGRÉS DE LIBERTÉ

Six degrés de libertéDU MÊME AUTEUR: Nikolski (2005), Tarmac (2009)

RÉSUMÉ: Où l’on raconte l’histoire d’une jeune fille
qui désire repousser les limites de l’expérience humaine,
d’un hacker qui veut optimiser la circulation mondiale
des bananes et des coussins, d’une employée de la GRC
qui rêve d’en finir une bonne fois pour toutes
avec la géographie, d’un septuagénaire qui perd un boulon,
d’une acheteuse compulsive bipolaire,
de six perruches et d’un chat intermittent,
tous unis dans un jeu de société
à l’échelle planétaire dont personne ne connaît les règles.

 

guillemetCITATION: On les surprenait souvent en train de lire dans un coin, assis dos à dos sur le plancher, comme deux corps déployés de part et d’autre d’une même colonne vertébrale.

 

CE QUE LA PRESSE EN DIT:

« Une sorte d’antidote aussi contre le rapetissement du monde à l’heure de la globalisation des échanges commerciaux et de l’instantanéité universelle des réseaux sociaux, où « tout le monde est similaire jusque dans la différence », confie l’écrivain, qui perçoit aujourd’hui un certain « désenchantement » par rapport à Internet et ses réseaux, de plus en plus captés par les puissances capitalistes. » (LE DEVOIR, 14 mars 2015)

 

Disponible sur le site:

leslibraires.ca