planches

PLANCHES: la revue de bande dessinée d’auteurs québécois

Planche est une revue de bande dessinée construite à bout de bras par deux jeunes femmes amoureuses de la bande dessinée et de la culture québécoise. Émilie Dagenais et Sandra Vilder se sont lancées dans ce projet l’an passé. Après une campagne de socio-financement franchement encourageante, ils lancent leur premier numéro à l’automne 2014. Nous en sommes maintenant au troisième. La revue est disponible dans les bonnes librairies, comme la nôtre, et par abonnement. Elle est publiée quatre fois par année et se vend autour de 20$.

template_abonnement_num03-500x641Le concept même de la revue est très intéressant. Contrairement aux revues plus traditionnelles dans lesquelles les auteurs pré-publient des planches d’une BD à venir et où nous pouvons lire des chroniques sur les nouveautés en bandes dessinées, Planche est se veut davantage une revue d’éditorial comme l’Actualité par exemple, mais dans laquelle les textes traditionnels sont remplacés par des bandes dessinées. On y propose des rubriques Sexologie, Politique, Histoire de l’Art, Histoire du Québec et Science. On peut aussi y lire une rubrique sur les dessous de la création où nous apprenons les détails de la création d’une BD québécoise à venir. Il y a bien évidemment quelques blagues à travers tout ça. Il s’agit d’un bel ouvrage à consulter, car comme c’est souvent le cas avec le magazine, nous ne lisons pas nécessairement tous les articles d’un trait.

Extrait de la Chronique Histoire de l’art

Planches02extrait8-250x330

Évidemment, la revue comble un vide puisque ce créneau était encore inexistant. Je trouve intéressant que Planche offre à des auteurs la chance d’être publiés pour la première fois. Certains de ces jeunes loups ont même une chronique qui revient à chaque publication. Évidemment, il y a certains auteurs mieux établis dans le petit monde de la BD québécoise qui y participent aussi. Zviane, Luc Bossé, Michel Hellman, Iris, Francis Desharnais et Cyril Doisneau pour ne nommer que les plus connus. Le style de dessin figuratif, un peu naïf est donc assez présent dans la revue. Les dessinateurs québécois réalistes publiés majoritairement en Europe ne s’y retrouvent pas. C’est dommage, il aurait été agréable de voir enfin se croiser les deux styles sous un même étendard.

Je vous invite à en feuilleter un exemplaire afin de mieux vous faire une idée. Que ce soit pour un cadeau, comme lecture de voyage ou pour laisser traîner à la maison, ça vaut la peine d’essayer. Le pari est gros pour ces deux femmes à peine sorties de l’université, mais le produit est bien fait et elles sont dynamiques. Longue vie à de telles initiatives !

Dany Arsenault

Autre article à consulter sur le site LES LIBRAIRES:

PLANCHES : une nouvelle revue sur la bande dessinée québécoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>