mes deux papasss

Mes deux papas — Juliette P-Deny , Marjorie Béal

Mes deux papas

mes deux papas

Une création originale des éditions Des ronds dans l’O

Audacieusement écrit par Juliette Parachini-Deny et tendrement illustré par

Marjorie Béal

Résumé de l’histoire

Une histoire gaie pour défaire les préjugés !

Tom et Enzo, un mignon petit couple d’oiseaux, se posent sur un grand chêne pour faire dodo. Les deux tourtereaux s’endorment, plumes contre plumes, en contemplant la lune.

Le lendemain, en ouvrant les yeux, une vraie petite merveille précipite leur réveil. Ils découvrent un œuf abandonné. Rêvant depuis longtemps d’avoir un bébé, Tom et Enzo sont émerveillés… Ils décident d’en prendre soin, de le protéger et de l’élever en attendant de voir les parents arriver.

Un jour, on entend un craquement… Puis, le mot «papaS » résonne tendrement. Cela provient de la coquille…C’est la naissance de leur petite fille adoptive.

Mes deux papas

Tom et Enzo l’appelle Lilou. Elle les rend heureux, c’est fou !

Rapidement, la petite prend son envol pour l’école. Lorsqu’elle dessine et compare sa famille avec celle d’Oscar, avoir deux papas l’amène à se poser quelques questions… Une fois à la maison, Lilou partage ses interrogations.

mes deux papas

Tom et Enzo savent trouver les mots justes et simples pour lui expliquer que les familles ne sont pas toutes pareilles, que l’amour ça donne des ailes…et que c’est ça l’essentiel !

Un conte rempli de tendresse comme dans les histoires de princesses !

Commentaire personnel

Pour normaliser, il faut d’abord en parler…

L’album s’adresse aux tout-petits à partir de 3 ans… Voilà qui est intéressant! Inviter les jeunes à parler d’homosexualité avant d’entrer à l’école peut être aidant. Tout comme il peut être intéressant de prendre le temps d’expliquer à nos enfants pourquoi certains ont la peau noir ou pourquoi d’autres sont allergiques aux poires…

Particularité de l’œuvre

Juliette Parachini-Deny a proposé son projet d’écriture dans un moment où plusieurs manifestations sur l’homosexualité faisaient la une dans son coin de pays. Peine est de constater qu’elle a vu son œuvre être victime d’actes de violence. On a volé et même déchiré ses exemplaires chez les libraires.

Voilà qui peut engendrer une belle discussion éthique avec les plus grands…

Marilyn Leblanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>