Steve Jobs

Fantastique Jobs — Jessie Hartland [Fayard]

fantastique jobsPeu importe les controverses ou les opinions, Steve Jobs, l’inventeur du iphone, du ipad, de itunes, l’investigateur des films Histoire de jouet ou Némo, l’homme derrière Apple fascine. Son histoire, de sa naissance à sa mort nous est racontée dans ce livre.

D’office, je me dois d’aborder l’objet. Deux cent trente pages en noir blanc, beaucoup de textes manuscrit, beaucoup de dessins, plein de bulles, parfois des cases. Est-ce une biographie illustrée ou une BD? Les dessins plutôt naïfs ne charmeront pas les amateurs de virtuosité, un enfant de 12 ans qui dessine bien en ferait autant. Habituellement, Jessie Hartland joue bien avec les couleurs, mais en noir et blanc… j’ai une certaine réserve. Ceci dit, lorsqu’on passe par dessus ce détail, on entre dans une histoire fabuleuse, racontée d’une façon simple et charmante.

Justement, la vie de Steve Jobs est fabuleuse et son ascension : spectaculaire! Du premier ordinateur qu’il a fabriqué dans son garage jusqu’à la sortie du premier i pad qui lui a permis d’engranger 15 millions de dollars dans une demie année, les anecdotes se succèdent. Il a refusé les 611 premières version du ipod; il a été jeté à la porte de sa propre compagnie alors il en profite pour créer Pixar; jeune adulte, il part en Inde trouver sa voie… Le lecteur est ainsi bombardé de détails sur la vie de Jobs. De plus, le livre est séparé en chapitres qui regroupent des époques ou des étapes importantes de sa vie. À l’occasion, l’auteure fait même le point en double page sur la technologie du moment. Pour les jeunes lecteurs, ils apprennent qu’en 1970, la radio transistor et le tourne disque sont les moyens d’écouter de la musique. Pour les adultes, ces mises au point permettent de prendre un recul et de réaliser l’ampleur de l’avant-gardisme de l’homme d’affaire.5110255_fantastique-jobs

À travers cette biographie, l’illustratrice new-yorkaise de renom laisse transparaître son accord aux valeurs de l’homme : le goût du rêve, du dépassement, l’amitié, le désir et la volonté de vivre selon son intuition. Elle choisit donc de moins parler de ses sautes d’humeur et nous laisse une image zen de Steve Jobs, une image peaufinée, agréable et belle, comme le sont les produits qu’il a créés.

Dany Arsenault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>