image

Chronique du 15 mars: oralité et franc parlé

À la chronique littéraire de l’émission Bon pied, bonne heure! Radio-Canada Première (Gaspésie-Iles-de-Madeleine) en ce mardi 15 mars: 

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, j’ai eu envie de mettre en valeur notre belle langue québécoise en vous présentant trois ouvrages coups de cœur qui se démarquent par leur style authentique très près de l’oralité. Des plumes qui sonnent vraies!

audiofil

LES MURAILLES – ERIKA SOUCY [VLB ÉDITEUR]

imageUn roman au franc parlé, fait de tendresse, de questionnements, de vide à combler et de poésie aussi…

Le tout livré dans un style brute, sauvage et authentique.

Un roman très près de l’oralité. Qui sonne fort et vrai.

 

 

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEUX – GENEVIÈVE PETTERSeN [LE QUARTANIER]

Déesse mouche à feuUn roman qui se démarque lui aussi par son style authentique et cru. Un roman triste, mais qui sonne vrai. Une parenthèse dans la vie de Catherine qui se raconte au fil des pages, dans son langage du quotidien, avec ses expressions régionales et son accent à couper au couteau.

Et toute cette oralité, loin de ralentir notre lecture, lui donne du corps et de la crédibilité. Une autre belle révélation.

 

TROUVE TOI UNE VIE – Fabien Cloutier [LUX éditeur]

Trouve-toi une vieUn recueil de chroniques dans lequel l’auteur explore l’âme québécoise à travers ses expressions et ses régionalismes avec un humour décapent comme toujours et des titres colorés comme Y FARME PAS ÉTANCHE ou  YINQUE À OUÈRE ON WUÉ BEN.

Il dévoile ainsi nos p’tits (et nos gros) travers et les absurdités qu’on peut retrouver dans l’actualité, mais surtout ce recueil nous révèle toute la beauté de la langue québécoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>