image

Chronique du 22 mars: des BD canon!

À la chronique littéraire de l’émission Bon pied, bonne heure! Radio-Canada Première (Gaspésie-Iles-de-Madeleine) en ce mardi 22 mars:

Une petite pause BD avec Dany qui nous présente trois bandes dessinées canon qui connaissent un beau succès en librairie.

AUDIO FIL

Harmony T.1 : Mémento – Mathieu Reynès [Dupuis]

Harmony t.1Une jeune fille séquestrée n’a plus de souvenirs, mais elle réalise qu’elle possède d’étranges dons. Elle devra faire confiance à la montagne de muscles qui lui sert de gardien et de confident. La table est mise, les intrigues sont savamment placées et il faudra être patient pour dévorer la suite. D’ici là, on se délecte d’un dessin presque réaliste, avec une coloration très juste et un soupçon de retouches à l’ordinateur en soutien à la narration. Une BD intelligente pour les jeunes et assez étoffée pour les adultes.

 

Le maitre d’armes – Xavier Dorison et Joël Parnotte [Dargaud]

Le maître d'armesHans Stalhoffer était le maitre d’armes du roi. Fervent défenseur de la bonne vieille épée, il voit d’un mauvais œil l’arrivée du frêle fleuron. Pourtant, il se joindra à la mission de renouveau de son docteur en allant porter la première version traduite en français de la Bible chez un imprimeur.  Dans ce récit historique du seizième siècle où une trentaine de fanatiques catholiques poursuivent le vieux chevalier, les rôles de proie et de prédateur s’échangeront. Des scènes de combat en forêt dessinées avec un souci du détail qui créent une ambiance très oppressante.

 

Undertaker T. 1: le mangeur d’or – Xavier Dorison et Ralph Meyer [Dargaud]

UndertakerDans le farwest, la ruée vers l’or fait très peu d’élus. Un riche propriétaire de la mine, à la veille de mourir, décide de manger son trésor afin de se faire enterrer avec ses pépites d’or. Les pauvres habitants du coin ne sont pas d’accord. Le croquemort devra faire tout son possible pour exhausser sa dernière volonté malgré la grogne. Mais un trésor de cette taille réveille les plus bas instincts… Ralph Meyer ne cache pas son admiration pour le trait de crayon de Giraud, dessinateur de Blueberry : un plaisir pour les yeux du lecteur!

image

Chronique du 15 mars: oralité et franc parlé

À la chronique littéraire de l’émission Bon pied, bonne heure! Radio-Canada Première (Gaspésie-Iles-de-Madeleine) en ce mardi 15 mars: 

Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, j’ai eu envie de mettre en valeur notre belle langue québécoise en vous présentant trois ouvrages coups de cœur qui se démarquent par leur style authentique très près de l’oralité. Des plumes qui sonnent vraies!

audiofil

LES MURAILLES – ERIKA SOUCY [VLB ÉDITEUR]

imageUn roman au franc parlé, fait de tendresse, de questionnements, de vide à combler et de poésie aussi…

Le tout livré dans un style brute, sauvage et authentique.

Un roman très près de l’oralité. Qui sonne fort et vrai.

 

 

LA DÉESSE DES MOUCHES À FEUX – GENEVIÈVE PETTERSeN [LE QUARTANIER]

Déesse mouche à feuUn roman qui se démarque lui aussi par son style authentique et cru. Un roman triste, mais qui sonne vrai. Une parenthèse dans la vie de Catherine qui se raconte au fil des pages, dans son langage du quotidien, avec ses expressions régionales et son accent à couper au couteau.

Et toute cette oralité, loin de ralentir notre lecture, lui donne du corps et de la crédibilité. Une autre belle révélation.

 

TROUVE TOI UNE VIE – Fabien Cloutier [LUX éditeur]

Trouve-toi une vieUn recueil de chroniques dans lequel l’auteur explore l’âme québécoise à travers ses expressions et ses régionalismes avec un humour décapent comme toujours et des titres colorés comme Y FARME PAS ÉTANCHE ou  YINQUE À OUÈRE ON WUÉ BEN.

Il dévoile ainsi nos p’tits (et nos gros) travers et les absurdités qu’on peut retrouver dans l’actualité, mais surtout ce recueil nous révèle toute la beauté de la langue québécoise.

image

Chronique du 8 mars: FEMMES RAPAILLÉES (Mémoire d’encrier)

À la chronique littéraire de l’émission Bon pied, bonne heure! Radio-Canada Première (Gaspésie-Iles-de-Madeleine) en ce mardi 8 mars: 

Je tenais à vous présenter le recueil de poésie que j’ai lu ce dimanche et qui tombe à point en cette journée internationale des femmes. Il s’agit du collectif  FEMMES RAPAILLÉES publié aux éditions Mémoires d’encrier et qui réunit les voix d’une quarantaine de femmes poètes québécoises contemporaines.

       ▶audio fil

Ce projet voit le jour près de cinquante ans après la publication du recueil de Miron, L’homme rapaillé, dont Ouanessa Younsi et Isabelle Duval, les deux instigatrices du projet, ce sont inspirée pour lancer ce magnifique ouvrage: un collectif flamboyant comme les couleurs de l’automne qui réunit quarante-et-une  voix de femmes. Des voix fortes qui nous font vibrer. Je tiens d’ailleurs à souligner la participation à ce projet de deux poètes de chez nous, les gaspésiennes Joanne Morency et France Cayouette.

Et à leurs côtés, nous retrouvons d’autres grandes dames de la littérature. Des femmes inspirantes et inspirées :  la grande Joséphine Bacon, Louise Dupré, Hélène Dorion, Natasha Kanapé-Fontaine, Laure Morali… pour n’en nommer que quelques-unes.

♥♥♥Et la beauté, le plaisir d’un tel recueil, c’ est aussi les découvertes que nous y faisons. La mienne, ma découverte (et mon grande coup de cœur!) c’est la plume d’Erika Soucy, une jeune poète qui vient tout juste de publier son premier roman LES MURAILLES. Et qui nous livre ici un poème sublime, intitulé SURSIS. Une plume brute et authentique. J’adore!

Sur ce, bonne journée internationale des femmes!

 

image

Chronique du 1er mars: romans jeunesse pour la Relâche!

À la chronique littéraire de l’émission Bon pied, bonne heure! Radio-Canada Première (Gaspésie-Iles-de-Madeleine) en ce mardi 1er mars: 

Des suggestions de romans jeunesse pour les 8 à 88 ans! De quoi occuper la semaine de relâche agréablement.

▶ AUDIO FIL

mon chien est racisteMon chien est raciste de Audren (éditions Albin Michel)

Un roman fort sympathique qui aborde avec humour une question bien délicate et qui tente de démystifier l’incompréhension face au phénomène du racisme.

 

CIRCUS MIRANDUSCircus mirandus de Cassie beasley (Auzou)

Pour ceux qui, comme moi, croient au pouvoir de la magie!

 

 

passeuse-de-revesPasseuse de rêves de Lois Lowry(école des loisirs)

Pour ceux qui se demandent de quoi nos rêves sont faits… L’auteur nous propose ici une bien jolie réponse. Un pur concentré de fantaisie et de poésie!

Encore plus de suggestions ICI!

Bonne relâche!!!