bilan 2015_2

Bilan lectures 2015

Rapide coup d’œil sur mes lectures de 2015: révélations, déceptions (très peu), découvertes (nombreuses!)… le plus beau, le plus triste, le plus rigolo, le top du top, le tant attendu…
  • Nombre de livres lus: 60 (romans, BD, livres d’art, recueils de poésie, nouvelles, essai, albums jeunesse)
  • Le premier livre de l’année: Les filles bleues de l’été (Mikella Nicoll) — Saisissant!!!
  • Ma révélation: La bête à sa mère (David Goudreault) — PERCUTANT!!!
  • Mon plus GROS coup de cœur: La femme qui fuit (Anaïs Barbeau-Lavalette) — Magistral!!!
  • Celui que j’attendais avec impatience: Les maisons (Fanny Britt) — Quel talent!!!
  • Le plus beau souvenir de lecture: La mer, trois kilomètres à gauche (Suzanne Richard) – Une magicienne des mots! Ce recueil, je pourrais le relire cent fois…
  • La plus belle page couverture: Les intéressants (Meg Wolitzer)
  • Celui qui m’a fait pouffer de rire: Le théorème du homard (Graeme Simsion) — Original!
  • Celui qui m’a arraché les larmes: Juste avant le bonheur (Agnès Ledig)
  • Le plus angoissant: Elle (Harriet Lane)
  • Celui que je n’ai pas terminé: Temps glaciaire (Fred Vargas) — Mais je n’ai pas dit mon dernier mot)
  • Le plus intime: Blues nègre dans une chambre rose (Jennifer Tremblay) Ex aequo avec: Blanc dehors (Martine Delvaux)
  • Celui qui fait du bien: La vie par 7 (Holly Goldberg Sloan)
  • Ma plus grande surprise: Va et poste une sentinelle (Harper Lee) — La suite de NE TIREZ PAS SUR L’OISEAU MOQUEUR qui arrive après plus de cinquante ans!
  • Pour mieux comprendre et moins juger: MATISIWIN (Marie-Christine Bernard) / NIRLIIT (Juliana Léveillé-Trudel)
  • Mon p’tit trésor d’album jeunesse: Rébellion chez les crayons (Drew Dewalt)
  • Petit bijou d’écriture: Au péril de la mer (Dominique Fortier)
  • Graphisme saisissant: Le Sculpteur (Scott McCloud)
  • Imaginaire foisonnant: Le ciel nous appartient (Katherine Rundell)
  • Le titre le plus farfelu: (mais moins que le précédant): La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel (Romain Puertolas: auteur du EXTRAORDIANIRE VOYAGE DU FAKIR QUI ÉTAIT RESTÉ COINCÉBILAN DANS UNE ARMOIRE IKEA)
  • Ma plus GRANDE découverte : l’auteure Aki Shimazaki — J’ai bien l’intention de lire son œuvre en entier! Écriture sobre et élégante.

Nombreux sont ceux que je n’ai pas eu le temps de lire et que j’ajoute sur ma liste pour 2016: Ukraine à fragmentation (Frédérick Lavoie) / Nord Alice (Marc Séguin) / D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds (Jon Kalman Stefansson), Tout ce que je ne te dirai pas Mongo (Dany Laferrière) …
Bonne lecture et que l’année 2016 soit tout aussi riche en découvertes que le fut la précédente!
Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>